• Vincent EDMOND

[Immobilier et COVID-19] Mémo N°3 : Êtes-vous bien entouré actuellement ?


Les jours passent mais ne se ressemblent pas tout à fait entre productivité, repos, nouvelles idées, des moments "OFF" aussi et de la créativité en hausse. On se retrouve aujourd'hui pour ce nouveau mémo et j'aimerais tout d'abord vous poser quelques questions en lien direct avec mes précédents mémos : - Quelles sont les décisions que vous avez prises ces derniers jours ?  - Quelles sont vos réussites et vos challenges du moment ? - À quelle phase vous situez-vous aujourd'hui ?  (cf. courbe mémo 2) - Êtes-vous ACTEUR ou SPECTATEUR de votre avenir ? Si vous les avez râtés vous pouvez toujours retrouver le mémo N°1 juste ici, et le mémo N°2 juste là. Personnellement je me sens de mieux en mieux chaque jour même si je travaille beaucoup, c'est une réalité mais on a rien sans rien et puis, je prends du plaisir à faire ce que je fais. Mais la vraie raison c'est que j'ai pris des décisions ces derniers jours qui me rassurent sur mon avenir personnel et professionnel. Mes actions m'ont amené de la clarté !  Arbitrage immobilier, ajustement de mes activités et de mon programme d'accompagnement, échanges réguliers avec notre communauté de membres, discussions avec des partenaires et amis sur le contexte... bref vous l'aurez compris, être bien entouré est aujourd'hui un élément clé de toutes les réussites. Tu ne peux pas t'entourer de personnes négatives et espérer vivre une vie positive... -Ce n'est pas moi qui l'ai dit ! Je reste persuadé que nous avons tous besoin à chaque étape de notre vie d'une personne, d'un mentor, d'un ami, ou d'une rencontre pour nous aider à passer à l'étape d'après, franchir le niveau supérieur, traverser un moment important de notre vie. C'est aussi là toute l'importance de faire partie d'une communauté forte et bienveillante ! Tous les membres du Club RSC savent qu'ils peuvent compter les uns sur les autres dans les bons comme dans les mauvais moments... et ça fait toute la différence.  Être au contact de personnes positives, bienveillantes et profesionnelles permet de trouver des solutions à tous les problèmes, de voir le verre à moitié plein et non à moitié vide... Évidemment, en cette période tout n'est pas rose, personne n'est dupe ! Posez-vous des questions si à l'instant T vous rencontrez des personnes qui vous affirme que tout va bien et qu'on peut faire de l'immobilier comme si rien n'avait changé... Je ne vais pas revenir sur ce point car je l'ai partagé dans le Mémo N°2 mais encore une fois, les règles ont changé et si vous voulez réussir il vous faut faire une mise à jour et faire avec le nouveau système qui ne laisse plus de place aux "touristes" de l'immobilier mais qui demande plus de préparation, plus de compétences, plus de stratégie que vous n'obtiendrez qu'avec une formation et accompagnement chirurgicaux si vous partez de zéro. Pour en revenir à cet aspect d'équipe, de réseau, d'entourage qui vous tire vers le haut, je voulais absolument vous partager le post d'un de mes membres du Club RSC qui nous partage sa vision des choses.  Pour une fois que ce n'est pas mon point de vue, vous n'allez pas manquer ça  Ce membre m'a rejoint il y a 1 an et demi, il partait de zéro... Je vous laisse découvrir son parcours et sa vision de la situation actuelle et à venir (profitez car ce genre de partage est réservé aux membres du Club RSC habituellement) ! Ps: je ne le nomme pas ici mais il se reconnaitra :)  Coté exploitation immo : - Première colocation (x2 colocataires) continue à tourner. - Deuxième colocation (x5) : un seul locataire en place actuellement mais pas mal de candidats intéressés pour des visites dès que la situation le permettra - Troisième colocation (x5) : en attendant la signature notaire les études d’aménagement/travaux ont déjà commencé C’est clair que le confinement a ralenti mon activité immo, en particulier sur les biens qui ne sont pas encore loué. (merci le différé de crédit) Mais personnellement je vois la crise actuelle comme une source de pas mal d’opportunités. 1/ Se différencier de la concurrence Pendant la crise les gens sont généralement plus inquiets que d’habitude. Ils s’interrogent sur leur santé et sur la pérennité de leur activité face à la crise économique qui s’annonce. C’est le moment de se montrer humain et flexible en tant que bailleur. Prendre des nouvelles, écouter les préoccupations et proposer des solutions sont des choses qui renforcent notre image de bailleurs de qualité, et nous différencieront des bailleurs moins scrupuleux une fois que la crise sera passée. 2/ Renforcer sa connaissance du marché Sur ma deuxième colocation je continue à recevoir des candidatures même si il n’est pas encore possible de faire des visites. Je prends le temps d’étudier chaque candidature, de filtrer les profils, et surtout de collecter auprès d’eux des informations utiles sur mon marché. Par exemple en discutant avec un candidat j’apprends qu’il y a une école proche de ma coloc auquel je n’avais pas pensé et que je vais maintenant cibler. 3/ Soigner ses finances Avec le confinement on épargne plus que d’habitude (moins de resto, de sorties, de voyages).Or faire grossir son épargne est aujourd’hui plus important que jamais. Les banques vont accorder de moins en moins de financement à 110% donc le cash permettra d’avoir de l’apport pour couvrir les frais de notaires et enchainer les operations. Les banques seront aussi plus sélectives et accorderont leurs meilleurs conditions aux meilleurs clients (ceux qui ont démontré qu’ils pouvaient épargner). Enfin le cash sera aussi un argument de négociation puissant dans la négociation à l’achat. En ces temps de crise les vendeurs seront plus sensibles à la capacité des investisseurs pour obtenir leurs prêt. Bref sur ce point je vous encourage à accumuler votre cash au maximum et à promouvoir votre capacité à renforcer votre épargne (par exemple via des virements automatiques mensuels avec pour libellé “épargne du mois” ) Enfin coté travaux, je pense qu’il faut (à court terme) redoubler de vigilance auprès des entrepreneurs que l’on va choisir. Car beaucoup vont faire faillite malheureusement (complément, attention aux commandes de matériaux et mobiliers provenants de l'extérieur). Mieux vaut payer un peu plus cher et se porter sur une entreprise qui a les reins solides plutôt que de risquer d’immobiliser un chantier pendant des mois. Qu'en pensez-vous ?  Je terminerai ce mémo en vous rappelant que nous n'avons pas de boule de cristal pour voir l'avenir, ce que nous avons, ce sont des compétences acquises sur le terrain et des actions mises en place jour après jour que nous brainstormons régulièrement avec notre communauté. "L'art de la réussite consiste à savoir s'entourer des meilleurs" J.F KENNEDY À vos investissements Vincent PS : Vous avez été nombreux à me dire de continuer ces mémos que je vous partage depuis une semaine... J'ai finalement décidé de vous faire le Mémo N°4, voir peut-être même un N°5 dans les prochains jours.

Partagez-moi votre réflexion en commentaire juste en dessous. Vincent EDMOND

pied de page fond.jpg

VOUS AVEZ BESOIN D'AIDE ?

Une question à poser ?
Un partenariat à proposer ?

NAVIGATION

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Facebook - White Circle
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube

Vous souhaitez vous lancer dans l’immobilier ou améliorer le rendement de vos investissements ? Retrouvez les informations dont vous avez besoin dans ma formation gratuite

Mentions Légales  -   Confidentialités

© 2015 - 2020 Réussir Sa Colocation - Formation & Accompagnement à distance par Vincent EDMOND